Témoignage d’après Cure – Elisabeth

Classé dans : Témoignages de Cure | 0

J-1 pour la 2ème alors voila, je finalise !


BILAN DE MA PREMIERE CURE

J’étais en introspection  pendant la cure: j’ai regardé où j’en suis et comment je fonctionne. Ca m’a appris à écouter mon corps de façon assez précise ; je ne savais pas le faire.

Physiquement :

Mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux après. La cure donne un coup de fouet à l’organisme, comme un coup de jeunesse.

J’ai eu un début de guérison à un ongle de pieds mycosique depuis des années mais je n’ai pas su maintenir un rythme suffisant ensuite dans les jus et les lavements pour que la guérison soit totale. J’ai repris trop vite des habitudes : manger un peu trop de fromages, ce que mon foie n’apprécie pas.

La situation avec mes cycles menstruels s’est considérablement améliorée. J’avais des fibromes qui me faisaient beaucoup saigner et j’ai fait de l’anémie. Je pênse que les fibromes ont bien diminué ; les saignements sont devenus bien moins importants. Je compense mieux les pertes sanguines pendant les règles. Je n’ai plus peur de mes cycles. J’ai découvert le confort qu’apportent les lavements au café pendant cette période. Mon corps me réclame de manger de la viande, quelques jours avant mes cycles, comme une régulation naturelle et pourtant ce n’est jamais la même date. Je sens également quand je dois prendre du fer.

D’un point de vue plus psychologique, ce n’est pas toujours agréable de voir ses fonctionnements : on se retrouve sans carapace ( sensation que je ne pouvais plus me cacher ) ; en tout cas, je ne pouvais plus me mentir à moi même. Il y a eu une période de vulnérabilité où je ne savais plus très bien «  comment être ». Ensuite, j’ai dû accepter le constat, voir mes failles et comment elles me déstabilisent encore ; j’ai cheminé un moment avec ça. Maintenant, je vois ma part de responsabilité et je cherche à l’assumer sans aller dans des culpabilités inutiles et sans fin. Je n’ai pas encore toutes les clés mais je suis à l’écoute de moi même pour chercher à être davantage en vie.

Le fait de continuer à faire des lavements au café régulièrement me permet de me détacher plus facilement d’états émotionnels ; le travail continue après.

Personnellement, j’ai moins envie de jus de fruits ou légumes pendant la saison froide mais je les maintiens pour bien alimenter le corps.

L’accompagnement était optimum pendant la cure.

Voila pour la première. L’envie d’approfondissement et de lâcher davantage( vieux schémas … ) m’a fait choisir une 2ème cure.

Le 10 mai 2014, Elisabeth.